Croissance profitable et durable. Barco a absorbé deux acquisitions et continue à investir dans une croissance stratégique

Information réglementée
Kortrijk, Belgique, le 19 juillet 2013 – La société Barco (Nyse/Euronext : BAR ; Reuters : BARBt.BR ; Bloomberg : BAR BB) a publié aujourd’hui les résultats du semestre écoulé au 30 juin 2013. [1]

Principaux éléments financiers du premier semestre 2013 :

  • La société a réalisé un chiffre d’affaires de 597,9 millions d’euros, soit une augmentation de 12,6 % par rapport aux 531,0 millions d’euros du premier semestre 2012.
  • Le carnet de commandes de Barco se chiffrait à 556,5 millions d’euros, soit une augmentation de 2,5 % par rapport aux 542,9 millions d’euros de la même période en 2012.
  • L’EBITDA est de 76,7 millions d’euros en comparaison avec les 71,7 millions d’euros au premier semestre 2012. La marge EBITDA s’élève à 12,8 %, contre 13,5 % au premier semestre 2012.
  • L’EBIT avant restructuration de 41,8 millions d’euros représente une baisse de 1,8 millions d’euros par rapport aux 43,5 millions d’euros durant la même période en 2012. La marge EBIT s’élève à 7,0 %, contre 8,2 % pour la première moitié de 2012.
  • Le résultat net s’élève à 31,7 millions d’euros, contre 43,5 millions d’euros l’an dernier.

Le mot du CEO

« Barco a réalisé de bons résultats en affichant un nouveau semestre en progression, avec la croissance des ventes à deux chiffres et une bonne rentabilité opérationnelle malgré l’incorporation de deux acquisitions et la poursuite des investissements dans diverses initiatives de croissance stratégiques », a indiqué Eric Van Zele, Président et CEO.

« Tandis que notre division Projection augmentait sa part de marché dans tous ses marchés, la croissance de nos divisions Healthcare et Advanced Visualization a été plutôt lente au premier semestre. Le marché accepte lentement la solution conçue pour la salle d’opération numérique, mais les efforts que nous déployons pour créer une demande portent leurs fruits et nous nous attendons à de fortes prises de commandes. En outre, les ventes de ClickShare s’accélèrent et confirment la perspective d’une reprise de la croissance au cours du second semestre 2013 pour la division Advanced Visualization. Aussi concernant la division Defense & Aerospace, certains grands projets sont reportés au second semestre et nous avons pris des mesures pour améliorer la rentabilité face à la réduction des dépenses militaires mondiales, ce qui a résulté en la constitution d’une provision forfaitaire pour la restructuration de 4,6 millions d’euros. Avec ces initiatives de croissance stratégiques et d’autres initiatives de redressement bien ancrées, nous sommes persuadés que nous ouvrons la voie à une nouvelle année de croissance profitable. »

RESULTATS CONSOLIDES DU PREMIER SEMESTRE

Remarque préliminaire

Les résultats du joint-venture chinois et de projectiondesign® ont entièrement été consolidés rétroactivement au 1er janvier 2013 ; les résultats d’Awind ont été consolidés au 1er avril 2013.

Carnet et prises de commandes

Les prises de commandes au premier semestre 2013 se sont élevées à 556,5 millions d’euros, soit  une augmentation de 2,5 % par rapport à la même période en 2012 avec des hausses en Asie-Pacifique et en Amérique du Nord, contrebalancées par la mollesse de la région Europe, Moyen-Orient, Afrique et Amérique latine (EMEALA). La contribution de la région EMEALA représente 39 % du total des prises de commande, contre 31 % pour l’Amérique du Nord et 30 % pour l’Asie-Pacifique.

Malgré le fait que les commandes ne cessent d’augmenter d’année en année, le carnet de commandes était plus bas de 4,5 % par rapport aux montants enregistrés à la fin de l’année dernière et de 12,3 % par rapport aux montants enregistrés à la fin juin 2012 en raison d’une amélioration des taux de conversion de ventes et des délais de livraison plus courts. 

(en millions d’euros)

1S13

2S12

1S12

2S11

1S11

Carnet de commandes

440,0

461,2

501,5

479,9

479,9

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires de 597,9 millions d’euros reflète la croissance de la division Projection et des Ventures, partiellement neutralisée par les baisses notées dans la division Defense et Aerospace. Les chiffres d’affaires des divisions Advanced Visualization et Healthcare sont essentiellement restés stables.

 

Le chiffre d’affaires de la région Europe, Moyen-Orient, Afrique et Amérique latine (EMEALA) représente 41 % du chiffre d’affaires consolidé, alors que l’Amérique du Nord en représente 32 % et l’Asie-Pacifique 27 %. Par comparaison avec le premier semestre 2012, le chiffre d’affaires est en hausse de 5 % dans la région EMEALA, et, respectivement de 11 % et de 28 % en Amérique du Nord et en Asie-Pacifique.

RENTABILITE

Bénéfice brut

Le bénéfice brut est passé de 173,1 millions d’euros à 195,9 millions d’euros, ce qui représente une hausse de 13,2 %. La société a enregistré une marge bénéficiaire brute de 32,8 %, contre 32,6 % durant la même période en 2012 et 32,4 % au cours du second semestre 2012.

Dépenses opérationnelles

La totalité des frais indirects ont connu une augmentation de 15,6 % par rapport à l’année passée. Cette hausse est en grande partie attribuable à l’intégration de projectiondesign® et d’Awind (sans ces acquisitions, les frais indirects ne s’élèveraient qu’à 4,3 %).

Les dépenses de trésorerie en recherche et développement ont augmenté de 8,1 millions d’euros pour s’établir à 52,4 millions d’euros, et reflètent de nouveaux projets de développement dans la division Advanced Visualization, des dépenses de R&D en hausse en raison de l’incorporation de projectiondesign® et des amortissements sur la technologie acquise chez projectiondesign® et Awind. Les dépenses en recherche et développement correspondent à 8,8 % du chiffre d’affaires, contre 8,3 % l’an dernier.

Les dépenses de vente et de marketing ont augmenté de 13,3 millions en passant de 68,9 millions d’euros l’an dernier à 82,1 millions d’euros, en grande partie en raison desdites acquisitions. Les dépenses de vente et de marketing correspondent à 13,7 % du chiffre d’affaires, contre 13,0 % l’an dernier.

Les frais généraux et administratifs de la société se sont élevés à 27,0 millions d’euros par rapport aux 25,5 millions d’euros comptabilisés l’année dernière, ce qui correspond à un pourcentage de 4,5 % du chiffre d’affaires par rapport à 4,8 % l’an dernier.

Le montant des autres postes du résultat d’exploitation est de 1,2 millions d’euros, contre 4,3 millions d’euros l’an dernier.

EBITDA & EBIT

L’EBITDA s’est élevé à 76,7 millions d’euros, soit une hausse de 7,0 %, alors qu’il était de 71,7 millions d’euros un an auparavant. La marge EBITDA est de 12,8 %, contre 13,5 % au premier semestre 2012. Avec cet EBITDA de 12,8 %, la marge bénéficiaire d’exploitation de Barco est restée saine compte tenu des investissements considérables consentis pour la croissance future de la société, en ce compris les acquisitions et les dépenses extraordinaires liées à ces acquisitions, incluant une comptabilisation de la réévaluation des stocks, conformément aux normes de l’IFRS.

 

1S13

Chiffre d’affaires

EBITDA

EBITDA %

Projection

285,4

47,6

16,7 %

Healthcare

98,6

12,2

12,3 %

Advanced Visualization

88,9

5,5

6,2 %

Defense & Aerospace

71,1

6,7

9,4 %

Ventures

55,4

4,8

8,7 %

Eliminations intra-groupe

(1,3)

Groupe

597,9

76,7

12,8 %

 

L’écart entre EBITDA et EBIT s’est creusé passant de 5,3 % du chiffre d’affaires à 5,8 %. Ceci est dû à une combinaison d’amortissements plus élevés sur les coûts de développement capitalisés et sur les biens immatériels (la technologie, la liste de clients et les dénominations commerciales), liés aux acquisitions récentes et conformément aux normes de l’IFRS.

 

Impôts sur le revenu

L’impôt calculé au premier semestre 2013 s’élève à 4,3 millions d’euros, soit un taux d’imposition de 12,0 %, contre 1,8 million d’euros au premier semestre 2012, soit un taux d’imposition de 4,0 %.

 

Résultat net

Une provision extraordinaire de restructuration s’élevant à 4,6 millions d’euros a été comptabilisée en rapport avec les actions prises en vue de redimensionner le groupe Defense, ce qui a entraîné une baisse du résultat net attribuable aux actionnaires pour le semestre qui s’élève à 30,9 millions d’euros, contre les 43,5 millions d’euros de l’an dernier. La marge nette du semestre s’établit à 5,2 %, contre 8,2 % l’année dernière.

Le bénéfice net par action ordinaire (EPS) est de 2,54 euros pour le semestre, en baisse par rapport aux 3,62 euros du premier semestre 2012. Le bénéfice net par action entièrement dilué est de 2,45 euros, contre 3,37 euros l’an dernier.

FLUX DE TRESORERIE DISPONIBLE ET BILAN

Barco bénéficiait au 30 juin 2013 d’une position de trésorerie nette de 24,2 millions d’euros, contre 47,5 millions d’euros le 30 juin 2012 et 111,2 millions d’euros le 31 décembre 2012.

Le flux de trésorerie disponible enregistré au cours des six premiers mois de l’année 2013 est négatif de 11,6 millions d’euros, contre le flux positif de 29,1 millions d’euros comptabilisé pendant la même période l’an dernier. La société a généré un flux de trésorerie brut de 72,1 millions d’euros et en a dépensé principalement pour payer les impôts sur le revenu augmentés et alimenter le fonds de roulement.[2]

A la fin du premier semestre 2013, le montant des créances commerciales de la société s’élevait à 194,5 millions d’euros, soit au même niveau que l’an dernier et supérieur de 11,4 millions d’euros par rapport au 31 décembre 2012. Le NJC (nombre de jours de crédit clients) était de 57 jours, contre 60 jours au 30 juin 2012 et 48 jours au 31 décembre 2012.

La valeur des stocks, de 251,4 millions d’euros, est inférieure de 13,2 millions d’euros à la valeur comptabilisée au 30 juin 2012 et supérieure de 27,7 millions d’euros à celle du 31 décembre 2012. La rotation des stocks a atteint 3,0 au cours du semestre, contre 2,5 à la fin du mois de juin 2012 et 3,1 à la fin du mois de décembre 2012.

Les comptes fournisseurs enregistrés à la fin du mois de juin 2013 étaient de 118,4 millions d’euros, contre 152,5 millions d’euros à la fin du mois de juin 2012 et 127,5 millions d’euros au 31 décembre 2012. Ces chiffres reflètent un contrôle rigoureux des achats lors du premier semestre 2013 ainsi que le fait que le nombre des jours des comptes créditeurs est compatible avec le niveau record atteint lors du premier semestre 2012.

Les dépenses d’investissement du premier semestre 2013, hors dépenses de développement capitalisées, sont de 10,1 millions d’euros, contre 10,3 millions d’euros pour la période équivalente de l’année dernière.

ROCE s’établit à 16 %, contre 19 % au 30 juin 2012 et 24 % au 31 décembre 2012.

Les rubriques du bilan suivantes ont subi un impact non-négligeable suite aux acquisitions de projectiondesign® et d’Awind : l’écart d’acquisition positif a grimpé de 68,8 millions d’euros le 31 décembre 2012 à 145,5 millions d’euros le 30 juin 2013. D’autres actifs incorporels ont vu une hausse en passant de 25,0 millions d’euros le 30 décembre 2012 à 55,5 millions d’euros, tandis que les passifs non courants sont passés de 25,9 millions d’euros le 31 décembre 2012 à 77,9 millions d’euros. 

 

RESULTATS PAR DIVISION AU PREMIER SEMESTRE 2013

Division Projection

La division Projection a généré de fortes augmentations tant sur le marché du cinéma numérique que sur le marché AV professionnel. Exprimé en pourcentage du chiffre d’affaires, l’EBITDA est en recul et s’établit à 16,7 %, contre le pourcentage record enregistré l’an dernier et qui s’établissait à 18,3 %. Le recul reflète l’ajout de projectdesign®, dont la marge actuelle est plus faible.

Au cours du premier semestre 2013, Barco a élargi sa part de marché sur le marché du cinéma numérique, grâce à la signature de contrats cadres majeurs et des lancements en Amérique latine, en Chine et en Inde. Anticipant la maturation du marché du cinéma numérique, Barco a continué à lancer des projecteurs destinés au segment intermédiaire du marché AV professionnel, en faisant valoir sa réputation de concepteur de technologie supérieure et son réseau de distribution mondial.

Dans ce segment AV professionnel, la division a enregistré une forte croissance tant au niveau de ses commandes que de son chiffre d’affaires, reflétant principalement l’ajout de projectiondesign®. Barco est en mesure de respecter son plan d’intégration, dont le but est d’aligner la rentabilité de projectiondesign® sur les cibles financières fixées par la société pour la division Projection, en optimisant les ventes et le marketing, la chaîne d’approvisionnement et les opérations de fabrication. Au cours du premier semestre, Barco a achevé l’alignement des organisations de vente et de marketing des deux sociétés et a lancé le premier produit commun, le Collaborate projector, un projecteur conçu pour des salles de réunion de taille moyenne. Simultanément à l’intégration de projectiondesign®, Barco a poursuivi l’élargissement de son réseau de distribution mondial afin de mieux pouvoir pénétrer les segments moyens du marché AV professionnel. 

Projection

1S13

1S2012

Évolution en %

Commandes

262,4

230,5

13,8 %

Chiffre d’affaires

285,4

218,9

30,4 %

EBITDA

47,6

40,0

19,2 %

Marge EBITDA

16,7 %

18,3 %

 

 

  • Conformément aux objectifs corporatifs de Barco, les prises de commandes dans le marché AV professionnel enregistrent une plus forte augmentation que le cinéma numérique, qui était néanmoins encore en hausse au cours du premier semestre. Les prises de commandes ont augmenté dans les trois régions, la plus forte croissance étant toutefois enregistrée dans la région Asie-Pacifique.
  • Les deux marchés, le cinéma numérique et l’AV professionnel, ont enregistré un chiffre d’affaires en hausse durant le premier semestre 2013. L’Amérique latine, le Moyen-Orient et la région Asie-Pacifique ont enregistré de fortes ventes, partiellement neutralisées par les résultats demeurés inchangés en Europe occidentale et en Amérique du Nord.
  • La marge EBITDA est en recul par rapport au premier semestre 2012 en raison de l’ajout de projectiondesign®.

 

Division Healthcare

La division a conservé sa position de leader dans le segment de l’imagerie diagnostique, en dépit d’un ralentissement dans le segment de la modalité d’imagerie en Europe, et a continué à déployer sa stratégie d’investissement qui consiste à aborder de nouveaux segments de marché, parmi lesquels les salles d’opération, les stations point-of-care et la dentisterie numériques. Au cours de ce dernier semestre, Barco a continué à alimenter le marché avec des premières installations de ses systèmes d’opération numériques et à réaliser les nécessaires infrastructures de vente et de marketing, en signant des contrats avec des intégrateurs de systèmes spécifiques pour les nouveaux marchés, et en prolongeant des contrats avec des partenaires de distribution existants. Récemment, tant des clients existants que des nouveaux clients se sont engagés à installer plus de 100 salles d’opération supplémentaires, et la FDA a octroyé une autorisation de classe II à Barco, lui permettant de distribuer sa solution Nexxis également aux États-Unis et d’intensifier considérablement ses affaires dans ce vaste marché. Par conséquent, Barco discerne de sérieuses preuves que cette nouvelle technologie sera rapidement adoptée, et la société occupe une position favorable pour créer de nouvelles commandes au cours de la seconde moitié de l’année, en plus de ses marchés classiques. Afin de mieux se positionner dans les segments d’interactive patient care et de la dentisterie, la société a élargi sa gamme de solutions et elle a lancé des produits présentant des fonctionnalités actualisées.

 

Healthcare

1S13

1S12

Evolution en %

Commandes

92,7

94,2

(1,5 %)

Chiffre d’affaires

98,6

100,2

(1,6 %)

EBITDA

12,2

12,0

1,6 %

Marge EBITDA

12,3 %

12,0 %

 

 

  • Les prises de commandes sont essentiellement restées inchangées par rapport à l’an dernier. La croissance en Amérique du Nord a été neutralisée par la mollesse du marché en Europe occidentale.
  • Le chiffre d’affaires enregistré marque un léger recul en raison d’un plus faible second trimestre. Les marchés diagnostiques classiques ont conservé leur solidité en enregistrant une croissance en Amérique du Nord, neutralisée par la mollesse en Europe occidentale ainsi que par celle du segment de la modalité d’imagerie.
  • L’EBITDA s’est amélioré légèrement grâce à des efforts de réduction des coûts au sein de la division.

 

Division Advanced Visualization

La division Advanced Visualization enregistre des ventes demeurées inchangées qui reflètent l’ajout des solutions de collaboration Awind et ClickShare, ajout neutralisé par de plus faibles ventes sur le marché des control rooms, lesquelles résultent à leur tour du report de plusieurs projets en Europe occidentale et au Moyen-Orient. Le chiffre d’affaires de ClickShare, par contre, enregistre une croissance stable, avec des ventes au second trimestre supérieures à celles du premier trimestre. En outre, Barco a récemment obtenu la certification nécessaire à la vente de ClickShare en Chine et la société a initié le processus de certification pour le Japon et la Corée du Sud.

Avec un accès supplémentaire aux importants marchés d’Asie-Pacifique pour ClickShare, et avec l’arrivée de nouveaux partenaires et l’introduction de ses solutions pour les salles de contrôle de taille moyenne dans tout son réseau de distribution, Barco est en bonne position pour générer de la croissance au niveau de ses solutions de visualisation avancées.

Des investissements accrus au niveau des solutions en réseau et de collaboration, et les dépenses de vente et de marketing accrues, ont entraîné une baisse de l’EBITDA tant en termes absolus qu’en pourcentage du chiffre d’affaires.

Advanced Visualization

1S13

1S12

Évolution en %

Commandes

94,5

101,1

(6,4 %)

Chiffre d’affaires

88,9

89,6

(0,8 %)

EBITDA

5,5

7,5

(19,1 %)

Marge EBITDA

6,1 %

8,4 %

 

 

  • Les prises de commandes mondiales sont en recul par rapport au premier semestre 2012, reflétant la mollesse du marché des control rooms, en particulier dans la région européenne, faiblesse neutralisée par la croissance du marché des solutions de collaboration au cours du second trimestre.
  • Le chiffre d’affaires de la division Advanced Visualization est essentiellement resté inchangé par rapport au premier semestre 2012, suite aux reports de projets dans le marché des control rooms en Europe et au Moyen-Orient, mais compensé par un apport en hausse du segment de collaboration. La comparaison, d’une année à l’autre, des chiffres d’affaires par région géographique indique que l’Amérique du Nord et la région Asie-Pacifique ont enregistré des chiffres d’affaires en hausse, alors que le chiffre d’affaires dans la région EMEALA était en baisse.
  • Des investissements continus en matière de solutions de réseau et de collaboration et des dépenses plus élevées en vente et en marketing ont provoqué une baisse de l’EBITDA, aussi bien en termes absolus qu’en termes de pourcentage du chiffre d’affaires.

 

Division Defense & Aerospace

Les nouveaux contrats ou les contrats de remplacement de matériel dans le marché de l’avionique n’ont pas pu compenser la réduction continue des dépenses militaires à l’échelle planétaire, ce qui s’est traduit par une baisse de 12 % du chiffre d’affaires. Barco prend des mesures pour rationaliser l’organisation des affaires de défense et pour améliorer la rentabilité de la division. Sur base des commandes sur le marché de l’avionique, le chiffre d’affaires devrait se rétablir au cours de la seconde moitié de l’année.

 

Defense & Aerospace

1S13

1S12

Évolution en %

Commandes

59,5

69,2

(14,0 %)

Chiffre d’affaires

71,1

80,4

(11,7 %)

EBITDA

6,7

7,7

(7,2 %)

Marge EBITDA

9,4 %

9,5 %

 

 

  • La baisse des prises de commandes mondiales s’explique surtout par la pression exercée sur le segment de la défense dans toutes les régions, mais elle est partiellement neutralisée par de bonnes prises de commandes dans le marché de l’avionique.
  • Chiffre d’affaires en recul, reflétant une croissance en Amérique latine et dans la région Asie-Pacifique qui est neutralisée par les baisses de chiffres d’affaires dans la région EMEA et d’Amérique du Nord.
  • La marge EBITDA, en tant que pourcentage du chiffre d’affaires, se trouve au même niveau que l’an dernier, reflétant le premier impact du programme de réduction de coûts au sein du département.

Ventures

Chiffre d’affaires en hausse grâce aux excellentes performances de LiveDots et High End Systems. La marge EBITDA a subi une influence négative due au mix des ventes.

 

Ventures

1S13

1S12

Évolution en %

Commandes

48,9

50,1

(2,4 %)

Chiffre d’affaires

55,4

42,2

31,3 %

EBITDA

4,8

4,5

5,1 %

Marge EBITDA

8,6 %

10,8 %

 

PERSPECTIVES POUR 2013

La déclaration suivante exprime des attentes concernant l’avenir et peut être significativement contredite par les résultats réels.

Au vu d’une solide performance semestrielle et d’un progrès continu intégrant ses acquisitions et améliorant son efficacité opérationnelle, Barco répète ses attentes de générer une croissance rentable en 2013, quoiqu'à un rythme un peu plus lent qu’en 2012.

TELECONFERENCE

Le 19 juillet 2013 à 9h00 HEC (3h00 HNE), Barco organisera une téléconférence rassemblant investisseurs et analystes, afin de discuter des résultats du premier semestre 2013. Cette téléconférence sera présidée par Messieurs Eric Van Zele, CEO (directeur général), Carl Peeters, CFO (directeur financier) et Carl Vanden Bussche, IRO.

Une retransmission audio de cette téléconférence sera disponible dès 12h30 HEC (6h30 HNE) sur le site internet de la société à l’adresse www.barco.com.

A PROPOS DE BARCO

Barco est une société technologique internationale qui conçoit et développe des produits de visualisation pour divers marchés professionnels spécifiques. La société dispose de ses propres filiales de vente et de marketing, d’assistance à la clientèle, de recherche et développement et de fabrication en Europe, en Amérique du Nord et en Asie-Pacifique. Barco (NYSE Euronext Bruxelles : BAR) est active dans 90 pays et emploie près de 3.900 personnes à travers le monde. Son chiffre d’affaires s’élevait à 1,156 milliards d’euros en 2012.

Pour tout complément d’information ou pour consulter l’intégralité du rapport relatif au semestre écoulé à la date du 30 juin 2013, rendez-vous sur le site de la société, à l’adresse www.barco.com.

 

© Copyright 2013 by Barco

                                    


[1] Voir le rapport d'activités du second trimestre 2013 dans l'annexe 2

[2] Barco n’a acquis aucune de ses propres actions au cours des premiers six mois de 2013. La société possède désormais 716.163 de ses propres actions, soit 5,51 % avant dilution.

 

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter

Carl Vanden Bussche
Vice President Investor Relations
Barco nv

Téléphone +32 56 26 23 22
carl.vandenbussche@barco.com

|