5 façons dont les solutions numériques peuvent améliorer l’efficacité dans les blocs opératoires

 

Lecture de 13 minutes | dernière mise à jour le : 6 juil. 2021
Téléchargez cette page au format PDF

 

Les blocs opératoires actuels sont devenus des environnements complexes et hautement technologiques. Au lieu d'accroître la complexité de la configuration des blocs opératoires, les technologies numériques intelligentes doivent simplifier les flux de travail. Et elles doivent augmenter l’efficacité et la productivité du personnel des blocs opératoires. Mais comment la technologie peut-elle tenir cette promesse ? Nous allons vous présenter cinq façons.

1. Réduction du temps d’installation et de préparation 

Icône avec un calendrier et une cocheL'utilisation efficace de la salle d'opération dépend tout d'abord des éléments suivants :

Planification simple et souple des cas

Il s'agit d'un casse-tête quotidien que les hôpitaux doivent résoudre continuellement. Suffisamment de salles d'opération doivent être prêtes pour les interventions programmées et les hôpitaux doivent tenir compte des demandes des chirurgiens et des changements de dernière minute ou des urgences arrivant à tout moment. De plus, il n'est pas toujours facile de prévoir la durée d'une intervention : ce critère doit donc également être pris en compte. Généralement, un système de planification permet à l'hôpital d'organiser ses salles d'opération.

Parallèlement, les hôpitaux souhaitent répartir les interventions chirurgicales le plus intelligemment possible. Bloquer une salle d'opération supplémentaire, au cas où, est rarement un luxe inutile. Cependant, tout comme le service de chirurgie génère des recettes pour l'hôpital, une mauvaise planification peut entraîner des coûts dont l'hôpital se passerait volontiers. Par conséquent, les logiciels de gestion des interventions chirurgicales deviennent plus intelligents et commencent même à faire appel à des algorithmes pour faciliter la planification.

Temps nécessaire pour préparer et configurer les équipements technologiques

Qu'est-ce que l'OR sur IP ?

L’intégration vidéo change la manière dont les chirurgiens et cliniciens partagent et visionnent les informations dans les salles d’opération.

En savoir plus >

Chaque année, les salles d'opération voient leur contenu technologique augmenter. La préparation de la salle d’opération est donc devenue plus complexe et plus chronophage. Résultat ? Retards de démarrage des dossiers, annulations et listes d’attente de patients plus longues.

Configurer l’environnement du bloc opératoire pour accueillir un nouveau patient devrait être un processus simple et direct. Une technologie comme l’intégration vidéo par IP pour la salle d’opération, également appelée « OR sur IP », peut réduire la complexité et le temps de préparation. L’OR sur IP offre une architecture standard qui simplifie l’installation et réduit le temps de configuration.

Configurer l’environnement de la salle d'opération pour accueillir un nouveau patient devrait être un processus simple et direct.

2. Possibilité de prendre des décisions efficaces et de rationaliser le traitement

Icône avec des outils chirurgicauxTravailler dans une salle d'opération peut être stressant, mouvementé et exigeant physiquement. L'un des rôles de la technologie numérique dans les salles d'opération est d'améliorer les conditions de travail de l'équipe chirurgicale, afin d'opérer en tout confort, de prendre des décisions rapides et judicieuses et de réduire les erreurs.

La chirurgie a toujours été une profession « visuelle » : vous comptez sur vos yeux pour réaliser des interventions chirurgicales. Les endoscopes et la robotique étant désormais répandus, cet aspect visuel a pris une toute nouvelle dimension. Désormais, la chirurgie implique également de travailler avec des écrans, voire la diffusion à distance, basée, une nouvelle fois, sur la technologie. L'information visuelle s'est étendue aux caméras endoscopiques, aux caméras sur perche et en salle, aux ultrasons, aux systèmes PACS et aux informations relatives aux patients. Il est essentiel de pouvoir vous fier à ces informations, de la même manière qu'André Vésale s'est fié à ses yeux lorsqu'il a commencé à analyser le corps humain.

Par conséquent, quelles sont les exigences de la technologie de visualisation dans votre salle d’opération ?

Les images médicales doivent être nettes et sans perte (c'est-à-dire non compressées, afin de ne rien perdre de leur qualité d'origine). La 4K et l'imagerie 3D élargissent considérablement les possibilités de l'imagerie, vous permettant d'ajuster véritablement la technologie à des interventions spécifiques. Avec un confort ergonomique accru, les actions peuvent être effectuées avec plus de confiance.

Pourtant, il est inutile de bénéficier de la meilleure qualité d'image possible si les images apparaissent avec plusieurs secondes de retard. Vous pouvez avoir les meilleurs écrans dans votre salle d'opération, ils doivent permettre au chirurgien de maintenir une coordination œil-main parfaite. C'est à ce stade que l'OR sur IP intervient une nouvelle fois. Cette technologie permet en effet de partager des images sans anomalies, dans leur plein format d'origine et quasiment sans délai.

En résumé, la technologie devrait vous assister si bien que vous ne vous rendriez même pas compte de sa présence.

 

La technologie devrait vous assister si bien que vous ne vous rendriez même pas compte de sa présence.

3. Réduction du temps de rotation

Icône avec une horloge et une flèche autour d'elle dans un cercleLe taux de rotation des patients correspond au temps entre deux patients consécutifs. Elle se décompose ainsi :

  • nettoyage de la salle d'opération du patient précédent
  • configuration de la salle d'opération pour le patient suivant

Chaque intervention est unique. Pour certains types de chirurgie, comme l'hybride ou la robotique, un hôpital peut disposer de blocs dédiés. Mais même dans ce cas, il est possible que deux interventions chirurgicales consécutives nécessitent une organisation différente de la salle.

Plus la configuration technologique est complexe, plus les interventions risquent de prendre du retard, ce qui est une source majeure d’insatisfaction en salle d’opération. Le temps perdu pour configurer les équipements technologiques entraîne une sous-utilisation de la salle d'opération. Par exemple, l'écran 3D présent dans la salle d'opération n° 2 peut-il recevoir et afficher des images en 2D alors qu'il s'agit de la meilleure option ? Ou pouvez-vous l'utiliser uniquement pour les images 3D ?

Les systèmes d'intégration vidéo basés sur IP peuvent fonctionner en mode Plug and Play. Avec un système flexible, vous pouvez facilement passer d’une configuration et d’une procédure à une autre, ajouter ou retirer des périphériques et réduire le temps de rotation. Les composants à installer et à régler sont également moins nombreux : moins de câbles, mais aussi moins de convertisseurs externes, de rallonges ou de répartiteurs.

 

« Nous ne pouvons pas acheter une modalité d’imagerie pour chaque salle d’opération. Ce serait à la fois trop coûteux et inefficace. Nous partageons donc ces appareils entre différents blocs opératoires. Nexxis nous facilite grandement la tâche : il suffit de connecter l’encodeur, de l’intégrer, de le brancher avec un seul câble pour qu’il fonctionne instantanément. »
- Dr Peter Müller,
Médecin-chef, chirurgie traumatologique à l’hôpital d’Augsbourg (Allemagne)

4. Réduction du temps d’installation et de maintenance technique

Icône représentant une clé dans un cerclePour fonctionner, tous les produits à dimension technologique ont deux exigences de base : l'installation et la maintenance (pour le matériel) ou les mises à jour (pour les logiciels) tout au long de leur durée de vie. En tant qu'utilisateur, vous voulez que ces deux aspects se déroulent de la manière la plus rapide et fluide possible.

Les professionnels de la maintenance aiment pouvoir planifier leurs travaux à l’avance. C’est pourquoi ils apprécient les salles d’opération numériques capables d’évoluer progressivement au rythme des besoins du personnel chirurgical et des nouvelles technologies. Une solution en réseau basée sur une architecture standard permet de poser le câblage à l’avance et d’ajouter de nouvelles sources ou de nouveaux appareils à tout moment. Il s'agit à nouveau du concept « Plug and Play » : la salle d’opération peut être mise à niveau rapidement, avec des perturbations limitées. Un système évolutif et flexible vous permet de vous adapter en fonction de vos besoins et accompagne votre développement.

Toute technologie se caractérise par deux exigences de base : l'installation et la maintenance ou les mises à jour. Les techniciens et les utilisateurs veulent ces deux aspects se déroulent de la manière la plus fluide possible.

5. Réduction des temps d’arrêt dus à des problèmes d’équipement

Icône montrant un graphique à barres dont les barres baissent sur l'axe X. La flèche qui baisse suit les hauteurs décroissantes des barres.Et la technologie peut tôt ou tard s'accompagner d'un autre facteur inévitable… les temps d'arrêt. Trouver la cause profonde d’un problème technique, tel qu’un câble défectueux, nécessite du temps, des connaissances et des équipements de mesure parfois coûteux.

Alors que cet article touche à sa fin, il s'agit d'un autre paramètre sur lequel le logiciel intervient. Car la meilleure façon de résoudre un problème est avant tout de s'assurer qu'il ne se produise jamais (ou ne devienne jamais grave). Le marché propose déjà des systèmes logiciels qui peuvent se connecter aux systèmes OR sur IP et les surveiller 24 h/24 et 7 j/7. Cette surveillance peut être effectuée directement par votre hôpital ou à distance par l'intégrateur qui a fourni votre système OR sur IP : vous n'avez donc pas à vous en préoccuper.

Problèmes techniques courants dans la salle d’opération

Quels sont les problèmes technologiques courants en salle d’opération ? Et comment les éviter ?

En savoir plus >

Ces systèmes de surveillance suivent les équipements de la salle d'opération, tels que les écrans et les câbles en fibre optique, qui composent le système OR sur IP. Ils sont connectés au Cloud et envoient une notification lorsqu'ils détectent un appareil ou un câble qui génère une erreur.

Cette solution a pour avantages de permettre une résolution proactive des problèmes, de présenter moins de risques de défaillance de l'infrastructure pendant une intervention et d'autoriser une planification proactive de la maintenance, uniquement lorsqu'elle est nécessaire. Il s'agit également d'un moyen de réduire la durée d’inutilisation de la salle d’opération due à des problèmes technologiques.

L’OR sur IP est la solution d’avenir

Dans un environnement où les enjeux pour les patients sont aussi élevés et où chaque minute équivaut littéralement à de l’argent, la technologie numérique peut aider à améliorer la productivité et l’efficacité des professionnels des salles d’opération, actuellement déjà hautement qualifiés. La salle d’opération d’aujourd’hui et de demain est celle qui réunit les conditions pour que les chirurgiens puissent donner le meilleur d’eux-mêmes, en offrant des images ultra précises et en assurant les conditions de travail les plus ergonomiques.

La technologie évolue cependant en permanence. La salle d’opération doit donc également pouvoir être facilement adaptable et interchangeable pour répondre aux besoins futurs. Son environnement doit être suffisamment flexible pour accueillir les technologies les plus récentes, comme l’imagerie 4K, sans que vous ayez à désactiver l’infrastructure actuelle. L’intégration vidéo basée sur IP, également appelée OR sur IP, est une solution capable de prendre en charge l'évolution des technologies à long terme.


Découvrez la solution OR sur IP de Barco

revenir en haut de la page

Téléchargez cette page au format PDF